Emmanuelle Colboc : L’accessibilité, d’accord mais sauf pour les fauteuils électriques !

Share Button

perle

Emmanuelle Colboc, architecteRevenir au bon sens et permettre la discussion. De façon plus pragmatique, le chevauchement du débattement de la porte et du rond de giration peut être envisagé sur 35 cm, le fauteuil ne faisant que 75 cm de large. Cela faciliterait même l’appréhension de la poignée par la PMR. Ce dispositif a été validé dans le rapport que nous avons transmis. Cela ne convient certes pas à une personne en fauteuil électrique qui nécessite de toute façon un logement infiniment plus adapté. Enfin, les règles de l’art permettent un taux de tolérance sur tous les matériaux mis en œuvre. Arrêtons le 0 % de tolérance pour tout ce qui concerne l’application des normes handicapés.

Voir la perle dans son écrin : www.darchitectures.com le 2 mai 2013

Merci à « l’inconnu épistolaire » qui a déniché pour nous cette perle.