Handicap : Le Préfet garant de l’application de la loi en Haute-Garonne ?

Share Button

maurinAlors que La liberté de déplacement constitue une liberté fondamentale, inscrite dans notre constitution, et parce que le droit de participer à la vie sociale ne se mendie pas, je m’interroge sur le fonctionnement des services préfectoraux. Car les personnes à mobilité réduite refusent d’être des individus de troisième zone ! Lire la suite de cette tribune d’Odile Maurin sur Toulouseinfos.fr