« La fréquentation de la plage a triplé depuis 2005. »

Share Button

L’esplanade des Goëlands à Saint-Laurent-du Var, dans les Alpes-Maritimes (06), est l’une des premières plages de la côte méditerranéenne à avoir été aménagée pour l’accueil des baigneurs handicapés : dès 1995, la municipalité a fait installer une rampe d’accès sur la plage de galets. « Une élue, Yvette Semper, avait créé une association pour aider les personnes handicapées à se mettre à l’eau. À son décès, en 2005, la plage était déjà bien connue des structures spécialisées de la région. Plutôt que de cesser cet accueil, nous l’avons développé », raconte Gérard Jourdon, le directeur des sports de la ville, chargé de la sécurité des plages.

Ouverte chaque jour, de mi-juin à mi-septembre, la handiplage compte un poste d’accueil, des sanitaires adaptés, un système “audioplage” pour les aveugles et quatre tiralos pour les personnes à mobilité réduite. Des secouristes formés accompagnent les personnes qui en ont besoin dans l’eau. Il y a trois ans, pour une enveloppe de 214 000 €, l’esplanade a été entièrement réaménagée afin d’en faciliter l’accès -avec des cheminements et une signalétique revus- et de remettre aux normes la rampe d’accès à la mer de 25 mètres de long.

Le résultat ? « La fréquentation de la plage a triplé depuis 2005 : nous avons enregistré près de 1 500 baignades l’été dernier », souligne Gérard Jourdon. « Ce qui explique aussi ce succès, c’est que la mer, à cet endroit, est toujours calme car des digues protègent la plage. Et le bouche à oreille a fonctionné, des liens se sont créés entre les baigneurs, handicapés ou non, qui reviennent d’un été sur l’autre… Cette plage est devenue un véritable lieu de convivialité. » Texte Aurélia Sevestre – Photo Gérard Jourdon