« Le handicap de mon beau-père nous a sensibilisés aux difficultés des personnes handicapées. »

Share Button

En 2007, Monique et Philippe Guilbert, gérants de la pâtisserie La Gourmandine à Valenciennes (59) depuis 1996, décident de faire des travaux pour relooker leur boutique, réaménager l’espace de préparation et s’équiper d’une chambre froide. Ils en profitent pour rendre leur commerce accessible. « C’est le handicap de mon beau-père, en fauteuil roulant depuis quelques années, qui nous a sensibilisés aux difficultés des personnes handicapées », précise Monique Guilbert. Grâce au Chat (Collectif handicap et accessibilité pour tous), éditeur d’un guide des commerces accessibles à Valenciennes, ils se renseignent sur les critères indispensables pour se mettre en conformité avec la loi de 2005. Puis, ils demandent l’autorisation à leur propriétaire d’aménager l’entrée en façade et déposent un permis de construire à la mairie et aux Bâtiments de France.

Aujourd’hui, quand un client handicapé entre dans la pâtisserie, les portes s’ouvrent automatiquement et un plan incliné lui permet de pénétrer à l’intérieur. Des comptoirs sur mesure ont également été aménagés pour présenter les produits à un niveau plus bas. Il dispose également d’un espace suffisant pour lui permettre de faire un demi-tour lorsqu’il sort. Sur leur investissement global, 7 000 € ont été consacrés à ces travaux d’aménagements. S’il apparaît difficile de mesurer les retombées commerciales, Monique et Philippe Guilbert se félicitent d’avoir entrepris cette démarche saluée par le label “Accessibilité” décerné en 2007 par le Chat. Texte Claudine Colozzi – Photo Aimée Thirion