« Mettre en œuvre le droit au transport pour tous. »

Share Button

À Châteauroux, dans l’Indre (36), l’élémentaire liberté de circuler est en passe de devenir un droit pour tous. « 90 % des bus sont accessibles aux fauteuils roulants, précise Emmanuel Gerber, responsable du service transports de la Communauté d’agglomération castelroussine (Cac), qui regroupe 15 communes et 77 000 habitants. D’ici 2015, 100 % seront dotés de ce système d’agenouillement et d’une rampe d’accès. Et 40 % des arrêts seront aux normes pour tous les types de handicap avant d’arriver rapidement à 100 %. » En  attendant, là où les travaux n’ont pas encore été réalisés, les personnes à mobilité réduite peuvent quand même embarquer : le bus s’agenouille pour se mettre à la hauteur du trottoir.

Ici, l’accessibilité a bien avancé car elle a été soutenue par une véritable volonté politique. Et les associations ont été étroitement associées à sa mise en œuvre. À cela s’ajoute le caractère stratégique du dossier transports en commun pour la Cac. Depuis fin 2001, les trajets sont gratuits pour tous les habitants de l’agglomération. « L’objectif est de créer une nouvelle dynamique sur le territoire, mais aussi de mettre en œuvre le droit au transport pour tous », explique Emmanuel Gerber. Vraiment pour tous avec la mise en accessibilité du réseau. Pour la Cac, entre 2012 et 2015, l’investissement accessibilité annuel (300 000 € en moyenne) représente 11 % du budget d’investissement voirie et transport. Un effort non négligeable, certes, mais qui reste raisonnable et ponctuel. Texte Franck Seuret – Photo Albin Millot