« Nous n’avions aucune obligation d’avoir une chambre adaptée, mais moi j’y tenais ! »

Share Button

Quand Frédéric et Fabienne Mallier, viticulteurs dans le Bordelais, décident en juin 2010 de construire 3 chambres d’hôtes dans leur domaine du « Château de la Vieille Chapelle », ils prévoient dès le départ d’en concevoir une accessible. « Nous ne sommes pas un hôtel, nous n’avions aucune obligation d’avoir une chambre adaptée, mais moi j’y tenais ! Il y a des personnes à mobilité réduite qui aiment le vin, alors pourquoi ne pourraient-elles pas séjourner ici ? », explique Frédéric.

Conseillés par leur architecte et par l’association Tourisme et handicap, les viticulteurs n’ont pas ménagé leurs efforts pour concevoir cette chambre labellisée pour tous types de handicap. « Ce qui a été compliqué, c’est de trouver des équipements adaptés qui s’intègrent bien dans l’esthétique de la chambre… Nous avons dû choisir dans des gammes de prix un peu plus élevées, mais au final nous sommes ravis du résultat ! Tous les clients trouvent la chambre très belle, et les personnes handicapées la jugent parfaitement accessible », précisent-ils.

Frédéric et Fabienne Mallier ont obtenu une subvention du Conseil général de Gironde pour la création de ces chambres d’hôtes, dans le cadre du développement de l’oenotourisme. « Intégrer le volet accessibilité à la demande de subvention a été très facile, explique Frédéric, et la moitié du coût de la mise en accessibilité du site et de la chambre, soit 5 000€, a été pris en charge par le département ».

Même si la fréquentation de la chambre adaptée par des publics en situation de handicap reste faible, Frédéric ne regrette pas sa décision : « Une personne à mobilité réduite ayant séjourné au domaine a posté un message très positif sur un forum associatif. Ça fait plaisir ! Nous allons informer davantage sur l’existence de cette chambre. Nous aurons bientôt une rubrique sur notre site internet décrivant de manière exhaustive et précise tous les équipements disponibles, avec plan de la chambre, dimensions du mobilier, etc. »

Et Frédéric et Fabienne Mallier ne comptent pas en rester là. Dans le projet de création de chambres supplémentaires, au moins l’une d’elles sera une chambre adaptée !